Marianne ou la République assassinée

Des fois le déclenchement de l’émotion est source d’une réalisation rapide d’un croquis que je réalise ensuite. Pour les attentats du 13 novembre 2015, j’ai ainsi réalisé “Marianne ou la République assassinée”.

Démarche

Le vide représente alors l’absence et la douleur, et au-delà de l’attaque du symbole, j’ai surtout voulu témoigner de mon attachement à nos valeurs communes, attaquées ce jour là.

Cette sculpture est en céramique patinée blanche. il est possible de commander un tirage en bronze sur demande.