Sculpture F(r)ôlements

1700

Cette sculpture abstraite  de l'artiste Julie Espiau, en céramique émaillée est sur le thème de la danse, du désir et de la sensualité. Deux corps qui dansent, telles des flammes, sans se toucher, avec le vide comme conducteur de leur émotions.

Dimensions : 37x18,5x19,5 cm / 5 kg - Sculpture Céramique émaillée de couleur noire mate et irisée sur un plot en chêne massif issu de forêts durables

2022
Certificat d'authenticité inclus.

Le croquis original est transmis avec la sculpture.

1 en stock

UGS : Frolement-1 Catégories : , Étiquette :

Description

𝗟𝗲𝘀 𝗳𝗼𝗿𝗺𝗲𝘀 𝗱𝗶𝗮𝗹𝗼𝗴𝘂𝗲𝗻𝘁 𝗲𝘁 𝗹𝗲𝘀 𝘃𝗶𝗱𝗲𝘀 𝗽𝗿𝗲𝗻𝗻𝗲𝗻𝘁 𝘀𝗲𝗻𝘀, 𝗼𝘂 𝗹’𝗶𝗻𝘃𝗲𝗿𝘀𝗲 ?

Quand je fais mes croquis, je me raconte une histoire dans ma tête, (beaucoup d’histoires😉) à partir d’émotions ressenties sur le moment.  Je mets en situation des formes par rapport à leur signifiant.

Mais, avant tout en passant à la création de la sculpture, je crée un vide qui a du sens. Le vide intérieur raconte tout ce qui n’est pas dit,  l’indicible, l’imperceptible, l’intime, les non dits, l’intuitif...et encore bien d’autres choses. 𝗔 𝗰𝗵𝗮𝗾𝘂𝗲 𝘀𝗰𝘂𝗹𝗽𝘁𝘂𝗿𝗲 𝘀𝗮 𝘀𝗶𝗴𝗻𝗶𝗳𝗶𝗰𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝘂 𝘃𝗶𝗱𝗲.

Alors oui, pour moi les formes interagissent les unes par rapport aux autres, mais 𝗲𝗹𝗹𝗲𝘀 𝗻𝗲 𝗱𝗶𝗮𝗹𝗼𝗴𝘂𝗲𝗻𝘁 𝗾𝘂𝗲 𝗽𝗮𝗿 𝗹𝗲 𝘃𝗶𝗱𝗲 𝗾𝘂𝗶 𝗹𝗲𝘀 𝗱𝗲́𝗳𝗶𝗻𝗶𝘁.

Dans cette sculpture, c’est assez marqué. Le vide pourrait définir la distance que j’ai souhaité mettre entre ces deux corps, mais en fait il en est le liant. Je suis même allée jusqu’à donner un nom à ce vide : “𝗹𝗲 𝗰𝗼𝗰𝗼𝗻 𝗲́𝗺𝗼𝘁𝗶𝗼𝗻𝗻𝗲𝗹”

Un cocon est rassurant, chaleureux, soyeux. Il protège les échanges émotionnels intérieurs de l’extérieur et donne un caractère intime aux échanges..
Les deux corps se définissent autour, excepté les deux formes qui dialoguent sur cette photo et interagissent donc dans ce nuage d’émotions.

Alors que représente cette imbrication du vide avec ses formes ? Certains d’entre vous m'ont parlé de mains, de pieds sur le dernier post, il pourrait y avoir d’autres idées,.. ce qui me plait dans l’abstrait c’est que chacun invente son interprétation et des fois décèlent des interprétations de formes que je n’ai pas voulu ou du moins consciemment.

 

𝗖𝗲𝘁𝘁𝗲 𝘀𝗰𝘂𝗹𝗽𝘁𝘂𝗿𝗲 𝗮 𝗲́𝘁𝗲́ 𝗰𝗿𝗲́𝗲́𝗲 𝘀𝘂𝗿 𝗹𝗲 𝘁𝗵𝗲̀𝗺𝗲 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗱𝗶𝘀𝘁𝗮𝗻𝗰𝗲…

La distance a été le maître mot de la pandémie et la communication et les rapports humains ont été bouleversés.

Il nous est resté les mots, mais sans l'expressivité du visage derrière le masque. L'émotion a été reléguée au placard. 𝗤𝘂𝗮𝗻𝗱 𝗼𝗻 𝗶𝗻𝘁𝗲𝗿𝗱𝗶𝘁 𝗹𝗲 𝘁𝗮𝗰𝘁𝗶𝗹𝗲, 𝗹𝗲 𝗰𝗼𝗿𝗽𝘀 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗶𝗻𝘂𝗲 𝗮̀ 𝗿𝗲́𝗮𝗴𝗶𝗿 comme la barrière entre l'enfant et sa mère, l'enfant aux effleurements sur le ventre, même s' ils ne peuvent se toucher. L'homme s'est toujours adapté et j'ai donc imaginé qu'il trouve une 𝗻𝗼𝘂𝘃𝗲𝗹𝗹𝗲 𝗳𝗮𝗰̧𝗼𝗻 𝗱𝗲 𝗰𝗼𝗺𝗺𝘂𝗻𝗶𝗾𝘂𝗲𝗿 𝘀𝗲𝘀 𝗲́𝗺𝗼𝘁𝗶𝗼𝗻𝘀.

J'ai donc imaginé que le langage des corps résultait du mouvement devient le transmetteur de l'émotion à la place du tactile.

Deux corps imbriqués et entremêlés qui vibrent ensemble par le frôlement des émotions.

Le frôlement remplace le frottement des corps l'un contre l'autre. Il n’y a certes pas de contact mais l’imagination et cette suggestion permettent de déclencher les émotions, ce que j'appellerais le frôlement des émotions.

Dans mes sculptures, le vide est un champ d’émotions, quand les émotions se libèrent, il y a un échange entre l’intérieur et l'extérieur. Dans cette œuvre, le message est différent ;  normalement, le vide qui isole devient une force conductrice des émotions.

Les deux corps se frôlent sans se toucher. Leurs émotions transpirent par les pores de leurs épidermes respectifs. Elles se rejoignent, s'entremêlent et s'interpénètrent dans le cocon émotionnel formé par le vide entre les deux corps. Le vide transmet les murmures et bruissements générés par les vibrations de chaque corps et les champs d’émotions s’équilibrent en son sein pour les cœurs qui vibrent à l’unisson.

Pourquoi ai-je parlé aussi d'imbrication ?

J'ai voulu retranscrire l'effet de résistance aux injonctions de distance. Les deux corps s’attirent et ne peuvent plus reculer sans se toucher au sein du cocon émotionnel. Ils veulent être unis malgré l'interdiction. du fait de leur imbrication et on ne peut les séparer. 

Symboliquement, c'est  une partie de leur corps, à l’intérieur du cocon, forme un peu les symboles du ying et du yang, leur équilibre est le désir.

 

.

.

.

Informations complémentaires

Poids 5000 g
Dimensions 37 × 18,5 × 19,5 cm
Année de Création

2022

Couleur

Ficelle Brillant

INFORMATIONS

Toutes les oeuvres sont des pièces uniques : sculpture, linogravure, dessin, tableau céramique.

Le croquis original est offert avec les sculptures.
La sculpture est livrée avec un emballage cadeau en tissu upcyclé et brodé.

Questions fréquentes

LIVRAISON

Délai de livraison une à deux semaines suivant le lieu de destination.
Transporteur spécialisé avec suivi.

Retour dans les 14 jours qui suivent la date d'achat.

PAIEMENT

CB, Stripe, Apple Pay
Possibilité de paiement en plusieurs fois, me contacter

UNE QUESTION ? 

Contactez-moiConditions générales de vente